23 mai 2009

Carrefour...et marquage au Henne

Réveil tranquille ce matin et quelques brassades à la piscine. Juste quelques mouvements car il y avait des cours de natation pour des enfants. Je ne m’y suis donc pas attardée.

Je me suis dit «  allez hop, direction carrefour ». J’ai donc  demandé un taxi à la réception de l’hôtel. En rentrant dans le véhicule, je demandais au chauffeur de taxi de faire un stop dès lors qu’il y aurait un distributeur n’ayant plus de liquide. La première banque est la Arabic Bank. J’ignore pourquoi, mais ma carte est unable to complete the operation. Je fais la moue et me demande pourquoi il y a toujours un souci avec les cartes bleues.

Nous nous arrêtons un peu plus loin à une seconde banque dont je ne me rappelle plus le nom. Le premier guichet prenant les mastercard est en panne. Le second fonctionne très bien, mais n’accepte que les cartes locales. Dépitée j’explique ca au chauffeur de taxi qui me dit que ce n’est pas grave que je trouverai plein de distributeurs au «  carrefour center ». Me conduirait on en France à destination alors que je n’ai pas momentanément de quoi payer le chauffeur ?? Pas sûre. Le chauffeur qui s’appelle Mohammad est une vraie piplette. Il a six enfants et pour lui ca suffit car les enfants c’est bien, mais c’est toujours à demander des sous…et puis il a une femme qui lui a demandé de s’en occuper autant qu’elle, alors il avoue qu’il a parfois du mal à concilier et son travail où certes il me dit bien gagner sa vie, mais travailler aussi en moyenne douze heures par jour.

Il m’amène à destination, me demande s’il doit m’attendre. Je lui réponds étonnée «  oui oui, je vais chercher les sous et je reviens » et là, j’hallucine sur sa réponse «  pas de problème pour les sous, je suis souvent à l’hotel, vous me les donnerez ce soir ou demain, ou quand vous pourrez ! C’est pas un problème ». Je le remercie de sa confiance et rentre dans la galerie marchande.

Plein de magasins comme en France…et plein de boutiques….françaises. 
J’y croise beaucoup de femmes entièrement voilées, entendez par là, le visage aussi.  J’assiste à une scène entre deux de ces femmes se battant pour un produit chez « l Occitane » à 3 ryals ( en promotion, car soldes ). La première commence à tirer le voile sérieusement à la seconde. L’indien derrière la caisse est intelligent, il retire carrément le produit de la vente.

Je vais dans carrefour et suis surprise par les prix, qui sont ici, les mêmes qu’en France. Ce qui est amusant, c’est que pour beaucoup de produits locaux, ils étaient deux voire trois fois moins chers chez LULU. J’achète quelques petits trucs et j’attends Alain au Starbucks café pour qu’on ne se rate pas. Parce que mine de rien, c’est vachement grand…et quand on pense que je suis encore capable de passer une demie heure à chercher la sortie à Belle Epine, je vous laisse imaginer le temps que je prendrais à chercher la sortie dans un lieu où je n’ai jamais mis les pieds.

Même là, il y a des lieux de prière !

Alain me récupère là bas et nous déjeunons dans un restaurant chinois...Purée, je dois bien l'avouer, je me suis bien régalée avec le poulet aigre douce!!!

230520091002

L’après midi, je retourne aux bouibouis à côté de l’hôtel…et me fais faire un henné. Je souhaitais me teindre les cheveux en noir…mais ca fait plusieurs fois qu’on me dit que le henné noir pour cheuveux n’existe pas…Je suis songeuse. J’en ai déjà fait, et à PARIS… Elles me feront finalement  deux tatouages au hénné. L’un à la cheville, et le second, qui lui est raté….sur le bras. Commence alors l’attente d’une heure trente. C’est long. Mais le résultat est là, du moins pour celui de la cheville

230520091004

J’ai le temps d’entendre piailler les indiennes… J’ai le temps de les observer avec d’autres clientes aussi. Etonnante la manière d’épiler !!! Elles utilisent un fil et hop hop hop…elles commencent alors une danse étrange de la tête. Ici les femmes se font épiler sur toute la surface du visage. Pas toutes celles que j’ai vues, mais la plupart. Les joues, le menton, le front, la moustache et les cils bien sur…etc… Du coup, je les vois aussi faire et défaire leur voile. Je saurai donc mettre mon voile comme il faut.

Les esthéticiennes passent aussi leur temps à manger. C’est affolant. En deux heures de temps j’ai bu trois thés, et j’aurai pu manger 4 patisseries maison pour le prix de 1, 25 Ryals !!!

En sortant du salon de beauté je fais un stop dans une petite boutique où l’enseigne m’attire «  COSMETICS » et je lui demande à tout hasard s’il a du henné noir….La réponse est bien sûr oui….

Ce soir nous sommes invités à un vernissage de peinture dans une des galeries de Muscat…mais choisissons de la passer simplement ensemble à la chambre…

Posté par subsay à 21:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Carrefour...et marquage au Henne

    Superbe !

    Enfin j'ai trouvé le bon blog, heureusement que vous savez être patient avec les soumises Monsieur...
    Bref, juste ce petit mot pour vous dire que je trouve votre blog superbe, du tatouage de Madame qui est magnifique, comme sa photo avec le dauphin, aux paysages et commentaires sur ce beau pays !
    ... Ca donne vraiment envie d'y aller !

    Posté par mylène, 26 mai 2009 à 21:57 | | Répondre
Nouveau commentaire