21 mai 2009

Journée en montagne ...

Nous partons tôt pour rejoindre Johann et ses enfants avec lesquels il est prévu que nous passions la journée en montagne à quelques 50km de là.

Les présentations sont vite faites. Johann est d’Afrique du sud et porte un nom français.Il est adorable. A la vue de ce que je vois dans le coffre de la voiture, ils ont largement prévu assez pour cinq concernant le pique nique. Ici, les gens ont peur de ne pas avoir assez ce qui équivaut à manquer de respect à leurs invités invités. Alors ils préfèrent prévoir pour dix lorsqu’ils ne sont que la moitié. Ses enfants sont calmes et super obéissants. Je me faisais la réfléxion qu’ici en douze jours je n’aurais vu aucun parent gueuler sur ses enfants. Ni  même de fessée ou d’autres type de réprimande…Les enfants ici ne font pas non plus de crises…

Nous partons à bord d’un énorme 4*4 toutes options qui indique même à l’aide d’une caméra à l’arrière ou tu en es de ladite marche arrière ! C’est parfait pour une femme qui conduit ca. Ca plus le GPS…plus de raisons de se perdre ni d’emboutir la voiture arrière lors d’un créneau. !

Aux pieds de la montagne, le soleil est déjà au firmament. On papote un peu. Tout doucement je me familiarise avec son/leur accent et commence tout doucement à les comprendre et à pouvoir leur poser des questions et discuter. Je me dis qu’en restant ici six mois, en suivant des cours à côté, je serai quasiment bilingue. Tout revient somme toute assez rapidement.

Les routes sont sinueuses et je tangue dans la voiture, comme si j’étais à bord d’un bateau en pleine mer agitée. Ce n’est pas particulièrement agréable d’autant plus qu’on n’est pas super bien assis à l’arrière, mais ce n’est pas très grave. Les paysages valent le détour… Tout est rocailleux, sec. Très sec. Très rares sont les arbres…Plus nombreux malgré tout sont les palmiers.

Nous faisons une halte au dessus d’une sorte d’oasis où l’eau est bleue turquoise et se faufile entre les rocs arides… C’est simplement très beau…Il n y a pas grand-chose à dire d’autre. Tout ici est calme. Pas un bruit d’avion, de marteau piqueur, de musique, de train. RIEN. Juste le silence et tout au plus le bruit du vent lorsqu’il y en a. Ha si, à l’une ou l’autre reprise, le cri de quelque faucon doré…

21052009937

La route lisse fait maintenant place à un simple sentier caillouteux. En plus de tanguer, on fait presque du saute mouton. L’envie de dormir comme à chaque fois en voiture, mais c’est juste impossible J …J’ai donc trouvé la solution pour ne plus dormir en voiture. Faut m’emmener dans un nulle part où j’aurai plus l’impression d’être à cheval sur un taureau faisant du rodéo ou dans un bateau avec de grosses vagues ! Les virages sont étroits. Parfois je vois d’un côté de la voiture le précipice et ne peux m’empêcher de songer à ma maman. A-t-on sa vie qui défile lorsqu’on tombe ? A-t-elle vu défiler la sienne ?

Nous faisons une halte petit déjeuner au bord d’un tout, mais alors d’un tout tout petit ruisseau. Genre 5 cm d’eau dans laquelle quand même se battent des minis poissons ! Quelques sandwichs aux œufs, quelques brownies aussi.

Le reste de la route se fait au rythme des pierres et des virages jusqu’à notre prochaine halte quelques heures plus tard tout tout tout en haut, avec une vue magnifique sur quasiment tout le reste. Johann a vraiment tout prévu. Ca va du tapis de sol géant, aux sièges pliants dans lesquels on est très bien assis ! Hop, quelques pierres aux quatre coins de la couverture « spécial pique nique » et nous déjeunons. Poulet frit, pastèques, pêches, sandwichs, etc…coca, eau…
Nous sommes en plein soleil. J’ai été prudente sur ce coup là, sauf dans le dos…Je ne suis qu’une bipède normale n’étant pas pourvue de bras dans le dos, aussi n’avais je pas songé à me mettre de la crème solaire dans le bas de la nuque. Ca n’a pas raté. Durant ce quart d’heure qu’aura duré la pausé, j’ai réussi à me prendre un super coup de soleil à cet endroit.
Alain aussi d’ailleurs…sur les avants bras. Il faut dire aussi à sa décharge, qu’il est sorti beaucoup plus souvent que moi de la voiture pour prendre des photos…

Nous verrons plus tard des chameaux aux détours d’un chemin, paisiblement presque à l’ombre. C’est vraiment trop mimi cette bestiole là ! Ca a une bouille à tomber par terre.

21052009951

Des ânes aussi, et plein de chèvres.

Dans la descente, nous passons par des villages. J’use de ce terme, mais ca ressemble plus à un camp sans eau potable ni electricité d’ailleurs. Il y a beaucoup d’enfants, qui tellement contents je crois de voir passer quelqu’un qu’ils viennent en courant. Johann leur donne des boissons fraîches et des bonbons. Il m’est difficile de décrire le regard de cette petite fille en sari, une omanaise très foncée de teint avec des yeux d’un noir qui laisse perplexe tant il est profond. Entourée de couleurs ses yeux se sont illuminés à la vue des boissons et des bonbons. Ici, personne ne parlait anglais contrairement à la ville où tous sont quasiment bilingue. Avec son sourire et ses yeux heureux, je crois qu’elle m’a offert une merveilleuse image…un merveilleux souvenir. En y resongeant j’en ai les larmes aux yeux. Je ne saurai vraiment dire pourquoi. Elle m’a touchée. Profondément touchée…dans son bonheur simple. Il en a été de même un peu plus tard, avec ce petit garçon, plus jeune que cette petite fille. Peut etre trois ans. Quatre ? Tout en blanc vêtu. Qui ne parlait pas anglais non plus et qui nous a gratifié du même regard en levant le pouce comme pour dire JOKER, sauf que là, c’était pour dire SUPER.

Ce sont des regards qui resteront longtemps en moi…

Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés à nouveau au sinkhole, ce trou d’eau turquoise qui rejoint plus loin la mer…

21052009954

La puce de Johann s’est coupée…mais son père a su très vite la rassurer, et la cajoler….C’en était fini des larmes.
J’ai dormi paisiblement jusqu’à notre arrivée chez eux…

Le soir, nous nous sommes endormis tôt, après avoir récupéré la voiture de location pour le lendemain : notre départ pour Dubaï.

Posté par subsay à 20:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Journée en montagne ...

Nouveau commentaire