18 mai 2009

Dimanche farniente

Ici, Alain travaille même le dimanche...non non, ne vous dites pas que c'est pire que l'esclavage! Ses week ends sont simplement décalés. En effet, jeudi et vendredi...y a pas école...

Il est parti depuis plus de deux heures lorsque je me réveille tranquillement...Je me lève, je savoure le lit. C'est un grand lit. Très grand. Même en étendant le bras, je ne parviens pas à toucher mon loulou...Bon, il parait quand même que je lui ai fait le souk une partie de la nuit à parler avec ma grand mère en alsacien, à lui gratouiller le dos pendant une heure ( comme je le soupçonne d être parfois un peu marseillais, on va dire un petit quart d'heure hein...) à me lever et bouquiner pendant ma crise de somnambulisme...

Petit déjeuner en salle...Fruits frais, grosse tasse de café au lait et jus de fruits pressés, un yaourth aussi car ils sont excellents ici, moi qui en général déteste ca. J'aurai aussi pu faire dans la charcuterie, ou le houmous, mais non...je n'ai pas exagéré.
J'ai croisé un couple d'anglais, adorables avec lesquels j'ai parlé... Un américain aussi en séminaire, un toubib. Lui par contre, son anglais je le comprenais impec! Lui répondre était une autre paire de manches, mais...ca a été. Je pense que si je restais là, je me ferais finalement assez vite à cette langue que je déteste.

Un petit tour à la piscine, mais il faisait trop chaud. Alors du coup, je me suis promenée autour de l'hôtel dans les petits commerces car je ne désespère pas de trouver un coiffeur pour dame, histoire de me teindre les cheveux en noir. On va éviter le acajou vif...La dernière fois que j'ai opté pour cette teinte, j'ai cru que mon papa allait avoir une attaque, pourtant, je trouvais que ca m'allait très bien.
Et puis j'aimerai aussi un tatouage au henné dans la nuque, ou dans le dos, je ne sais pas encore. Et puis je ne sais pas tout simplement si ça se fait ou non! Fou rire...

J'ai l'impression que les hommes ici sont de véritables piplettes. . . Ca piaillait de partout. J'admire leurs tenues traditionnelles blanches de chez blanches...un truc de dingue. Je ne sais pas  comment ils réussissent à garder leurs machins aussi impeccablement blancs ! Un jus de fruits pressé, quelques pages de mon livre au soleil...mais pas trop... Les gens sont vraiment adorables ici. oui oui je sais, je me répète, mais faut bien l'intégrer...

Retour à l'hôtel...une petite baignade et là, des questions existentielles

- les femmes voilées elles ne se baignent pas?

- qui a l'autorité au sein du couple pour élever les enfants?

- dans ce pays où la place de la femme est si importante, tout comme celle des enfants, y a t il autant de cas de viols qu'en France ou ailleurs et si oui, comment sont ils punis?

- Comme se font ils enterrer? Je n'ai pas encore vu de cimetières

- Comment l'homosexualité est elle vue ici? J'imagine bien puisque le sultant lui même préférerait les hommes.

Alain est rentré, déjeuner rapide et direction la sieste pour lui. Et puis pour moi aussi... Elle fut longue. Non, pas crapuleuse...Simplement longue. Si longue que nous ne sommes pas allés du coup au musée où nous avions projeté une visite.

Diner à l'extérieur, dans un des plus beaux hôtels. Alain m'avait parlé de ce groupe de musiciens chiliens. Plus exactement des femmes....a mon sens des jumelles. La musique d'excellente qualité. Le cadre très chouette dans l'esprit cubanais. Des bambous partout. Hein, quoi, comment ca donne des idées à certains? Ben tiens donc! A moi aussi pardi !!!!!

Les serveuses sont philippines. Elles ne peuvent que plaire à mon loulou. Moi j'observe du coin de l'oeil l'une d'entre elles que je trouve très jolie. Enfantine presque. Et d'un autre oeil, une table d'hommes d'affaires dont un européens aux cheveux tout blancs qui a dans sa gestuelle beaucoup de classe. J'observe les autres à sa table. Il y a un homme de Dubai ( il porte le turban contrairement aux omanais qui portent le petit chapeau, qui a peut etre un nom mais que j'ignore à cet instant précis ), d'autres européens... Il y a trop de bruits pour une fois pour que je puisse suivre à distance la conversation. D'ailleurs en serai je capable alors même que les discussions doivent se faire en anglais j'imagine?

SEABASS à la sauce wasabi et au beurre blanc. Le wasabi me donne les larmes aux yeux, mais je suis curieuse. C'est excellent, il faudra que j'essaie. L'accompagnement d'asperges et de choux blanc trop craquant à mon gout mais très bon aussi. En dessert une glace au rhum et sa sauce pralinée et noix de pecan. Là, je crois que je me serais carrément damnée...

Je me suis aperçue aussi à quel point, nous avons de la chance en France qu'il soit à présent interdit de fumer dans les endroits publics tels que les restaurants etc... A Muscat, c'est encore toléré, et parfois...les cigares...Comment dire...bref...

Nous rentrons. Alain est épuisé...et s'endort très vite et merveilleusement bien si j'en crois la musique de grosse caisse qui sort de sa bouche...alors je vais de mon côté, bouquiner jusqu'à près de 4h du matin...

Posté par subsay à 21:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dimanche farniente

Nouveau commentaire